FAIL (the browser should render some flash content, not this).

Coffrets laqués.

S’ils sont vrais, ils sont chers. Mais ils le méritent. Il s’agit de petites boîtes en papier mâché ornées de miniatures peintes à la main dans un style qui quintessencie la tradition folklorique russe. Cet art se peaufine depuis le XVIIIe siècle. Chaque ouvrage doit porter le nom de l’artiste et du village de provenance.

Les miniatures de Palekh  recourent à la technique de la dorure sur un fond noir profond ; on y voit des sujets de contes ou des scènes du quotidien paysan. Celles de Fédoskino  emploient la nacre soit dans les couleurs, soit à même le support ; d’où cette irisation caractéristique ; elles figurent souvent deux barbus pittoresques devant un samovar, ou bien des paysages russes, des natures mortes. Les maîtres de Mstiora donnent plutôt dans les tons bleus. Ceux de Kholouï brillent notamment par leurs figurations chevalines.

Plus d’un artisanat : un art. Beaucoup d’illustrateurs russes s’en inspirent pour les livres de contes, les scènes littéraires ou historiques.

Khokhloma.


Avec ses ornements rouge et noir sur le fond doré, cette peinture sur bois paraît venir de chez « Boucle d’or ». Elle se pratique depuis le XVIIe siècle en Russie et doit son nom à son village d’origine. On trouve de ravissants petits meubles d’enfants, fonctionnels, et soutout des pièces de vaisselle parfaitement utilisables. Une fois chez vous, ces cuillères, louches et soupières rutilantes pourront servir le Borchtch (soupe à base de betterave et de chou).

Matriochka.


Il s’agit de la fameuse, de l’immortelle poupée russe : ces figurines-gigognes de bois creux qui s’emboîtent les unes dans les autres. A noter que la matriochka est aussi un excellent jouet éducatif pour les enfants.

Samovar.

Bouilloire sur pattes armée d’un robinet, est un objet emblématique de l’art de vivre en Russie. Sachez toutefois qu’il est désormais regardé comme une pièce d’antiquité et qu’à ce titre il ne passera pas la frontière. Il est doté d’un tube creux à l’intérieur, où l’on jette des braises pour que l’eau de l’infusion frémisse en permanence.

Météo