FAIL (the browser should render some flash content, not this).

Aujourd’hui comme par le passé, le voyageur étranger, en Russie, est saisi d’émerveillement devant les pompes de la liturgie orthodoxe, l’or des icônes, la polyphonie des chants. Les Russes eux-mêmes chérissent la beauté e les symboles du culte byzantin – qui, selon les chroniques anciennes, motiva leur conversion au christianisme. Au-delà de l’esthétique, c’est tout un enseignement théologique et spirituel qui est contenu dans ces rites immuables depuis le schisme des vieux-croyants (XVIIe siècle). La liturgie était d’ailleurs, pratiquement, le seul véhicule de la foi sous le régime soviétique qui avait interdit toute autre forme d’activité religieuse.

La liturgie.

La durée et le faste des célébrations renforcent le caractère d’éternité et de sacré, tandis que l’absence de formalisme permet à chacun de se sentir chez soi à l’église. L’année liturgique, rythmée de fêtes et de jeûnes, est riche et variée. L’Eglise russe emploie encore le calendrier julien, qui connaît actuellement un décalage de treize jours par rapport au calendrier grégorien. Le centre de la vie liturgique est l’eucharistie dominicale, durant laquelle le clergé et les fidèles, y compris les jeunes enfants, communient sous les deux espèces, le pain et le vin.

L’eglise orthodoxe.

Point de rencontre du divin et de l’humain, l’église signifie le ciel sur la terre. De plan carré ou en croix, elle est surmontée d’une coupole centrale ; les grands édifices en possèdent cinq, symboles du Christ et des évangélistes.

La fête des Pâques.

Appelé « fête des fêtes et solennité des solennités », Pâques est le point culminant de l’année liturgique. Après un câreme de quarante jours et les cérémonies de la Semaine sainte, la célébration commence par une procession nocturne, à la lumière des cièrges, suivie de l’annonce de la Résurrection. Les matines exaltent la victoire de la vie sur la mort. Enfin, parents et amis se retrouvent autour de la table pascale, où ont été dressés les œufs et les gâteaux bénis à l’église.

Météo