FAIL (the browser should render some flash content, not this).

Le réseau de transports urbains de Saint-Pétersbourg, bien que dense, est cependant insuffisant pour 5 millions d’habitants qui s’étend sur 600 km² (environ 20×30 km). Malgré l’etat souvent vétuste des trams, bus et trolleys, et des attentes assez prolongées, les transports terrestres pourront se réveler utiles dans le centre historique, les monuments étant assez éloignés les uns des autres.Pour les déplacements plus importants, le métro s’impose, pourvu que vous sachiez éviter les heures de pointe, où les rames sont bondées.

Bus, Trolleybus et Tramways.

Le paiement s’est beaucoup simplifié avec l’apparition des receveurs : la course se règle directement à l’intérieur du véhicule. Prix : 23 roubles

Les arrêts des trams sont signalés par des panonceaux portant un T au-dessus des lignes électriques. Les arrêts des bus sont indiqués par des panonceaux carrés jaunes portant un A placés sur le trottoir.

Minibus-taxi est le moyen de transport plus rapide que les autres. Il est possible de le stopper même loin des arrêts des bus. Paiement  est encore plus simple : directement au chauffeur. Prix : 30 – 35 roubles.

Métro.

Le moyen de transport le plus polulaire en ville. Il y a 5 lignes du métro. On repère le métro à la lettre M bleu. Il fonctionne de 5h45 à 0h15. On paye avec des jetons métalliques qui sont vendus aux guichets dans le hall d’entrée. Le prix : 27 roubles. Temps d’attente  1-3 minutes et environ 4-5 minutes le soir. Le plan de chaque ligne est affiché dans les stations. Dans le métro il y a des indication en russe et en anglais.

Taxi

Il n’y a pas beaucoup de stationnements de taxi en ville. Vous pouvez appeler le taxi du restaurant, de l’hôtel.

A noter : il faut négocier le prix avant de monter en voiture.


Météo