FAIL (the browser should render some flash content, not this).

Musée-appartement d’Anna Akhmatova (1,5 heures) installé dans une annexe du Palais Cheremetev, replonge dans l’univers de la poétesse du début du XXe siècle (1889-1966). Elle a vécu dans ce logement. Dès son premier recueil « Le Soir » en 1912, elle rencontre un franc succès. Sous le pouvoir soviétique, ses écrits sont jugés peu pertinents par rapport à la société. Dès 1922, elle est interdite de publication ; ce qui n’est pas sans rappeler l’assassinat de son mari Goulmilev, poète ouvertement anti-communiste. Le musée qui lui est consacré donne justement quelques repères sur sa vie et son œuvre. Chaque pièce évoque une époque de sa vie dans cet appartement, des fastes du début des années 1920 jusqu’à l’appartement communautaire imposé par le pouvoir communiste, en passant par sa chambre et le bureau, tous deux fidèlement reconstitués. Au fil des pièces, des recueils de ses poèmes concourent à donner du sens aux différentes époques de sa vie : « Requiem », son poème interdit écrit sous Staline, « Poème sans héros », écrit à partir de 1944 mais publié en 1952, après 30 années d’interdiction de publication, etc.

Météo